Gouvernance

Texte de pré­sen­ta­tion à venir
Pr. Francine BEHAR-COHEN
Pré­si­dente

Pr. Francine BEHAR-COHEN

Fran­cine Behar-Cohen est pro­fes­seur en oph­tal­mo­lo­gie et spé­cia­liste de la rétine à l’hôpital Cochin, où elle exerce une acti­vi­té médi­cale et chi­rur­gi­cale. Elle dirige une uni­té de recherche Inserm/ Uni­ver­si­té Paris Des­cartes depuis 18 ans, dédiée à la phy­sio­pa­tho­lo­gie des mala­dies ocu­laires et aux inno­va­tions thé­ra­peu­tiques.

Elle a déve­lop­pé plu­sieurs sys­tèmes d’administration des médi­ca­ments dans l’œil pour trai­ter des mala­dies ocu­laires, comme la ion­to­pho­rèse trans­sclé­rale, les nano­par­ti­cules de médi­ca­ments, les admi­nis­tra­tions supra-cho­roi­diennes et l’électrotransfert de plas­mides dans le muscle ciliaire comme méthode de thé­ra­pie génique non virale. Ces tra­vaux ont été déve­lop­pés dans deux start-ups qu’elle a créées. Ses tra­vaux de thé­ra­pie génique sont actuel­le­ment en phase de déve­lop­pe­ment cli­nique dans la socié­té Eye­ven­sys.

Dr.-Jean-Claude-JEANNY
Secré­taire

Dr. Jean-Claude JEANNY

Jean-Claude jean­ny est Dr. es Sciences, direc­teur de recherche au CNRS retrai­té, et Lau­réat de l’Académie Natio­nale de Méde­cine. Ses der­nières impli­ca­tions en recherche concernent deux thé­ma­tiques dis­tinctes : 1) Rôle du fer et d’une pro­téine de son homéo­sta­sie, la Trans­fer­rine, dans la rétine nor­male et patho­lo­gique. 2) Etude des réac­tions cel­lu­laires et molé­cu­laires dans un modèle expé­ri­men­tal d’induction de néo­vais­seaux d’origine cho­roï­dienne par pho­to­coa­gu­la­tion laser, pour mimer la DMLA dans ses formes exsu­da­tives. Ces deux approches lui ont confé­ré une bonne connais­sance des tis­sus ocu­laires nor­maux et patho­lo­giques d’origine murine, pri­mate ou humaine et cette exper­tise est tou­jours au ser­vice de l’équipe du Pro­fes­seur F. Behar-Cohen.
Dr.-Marianne-BERDUGO
Tré­so­rière

Dr. Marianne BERDUGO

Marianne Ber­du­go est Dr vété­ri­naire et Dr. d’Université, Ingé­nieur de la Facul­té de Méde­cine Paris Des­cartes, et membre de l’Académie Vété­ri­naire de France. Dans le labo­ra­toire du Pr Behar-Cohen elle met au point de nou­veaux trai­te­ments pour les mala­dies réti­niennes comme la réti­no­pa­thie dia­bé­tique ou la DMLA, en par­ti­cu­lier par des stra­té­gies neu­ro­pro­tec­trices. Elle déve­loppe des méthodes inno­vantes pour admi­nis­trer les médi­ca­ments dans l’œil. Elle se consacre éga­le­ment à l’enseignement.

Dr. Min ZHAO
Tré­so­rière adjointe

Dr. Min ZHAO

Min Zhao est Dr. en Méde­cine et Dr. d’Université, char­gée de recherche INSERM. Son sujet de recherche porte sur le rôle phy­sio­pa­tho­lo­gique du récep­teur miné­ra­lo­cor­ti­coïde dans les mala­dies réti­niennes et le déve­lop­pe­ment de nou­velles thé­ra­pies par anta­go­nistes de ce récep­teur repo­si­tion­nés dans l’œil. Elle a mon­tré une acti­va­tion inap­pro­priée du récep­teur miné­ra­lo­cor­ti­coïde dans deux patho­lo­gies ocu­laires : la cho­rio­ré­ti­no­pa­thie séreuse cen­trale et la forme humide de la dégé­né­res­cence macu­laire liée à l’âge. Les anta­go­nistes du récep­teur miné­ra­lo­cor­ti­coïde ont per­mis de réduire l’œdème (sécher la rétine) et d’améliorer la vision des patients.

Secré­taire adjoint

Patrick Desnos

Patrick Des­nos est ouvrier du Livre de la Presse pari­sienne, retrai­té. Il est tuteur auprès des majeurs vul­né­rables et membre du bureau Sport et Com­mu­ni­ca­tion de l’ESV ( Entente spor­tive de Vitry).

A venir

André About

Lorem ipsum dolor sit amet, conse­te­tur sadips­cing eli­tr, sed diam nonu­my eir­mod tem­por invi­dunt ut labore et dolore magna ali­quyam erat,

A venir

Suzanne About

Lorem ipsum dolor sit amet, conse­te­tur sadips­cing eli­tr, sed diam nonu­my eir­mod tem­por invi­dunt ut labore et dolore magna ali­quyam erat,

Res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion

Georges BLANCHARD

Lorem ipsum dolor sit amet, conse­te­tur sadips­cing eli­tr, sed diam nonu­my eir­mod tem­por invi­dunt ut labore et dolore magna ali­quyam erat,

Pr.-Claudine-BOTTERI-1
à venir

Pr. Claudine BOTTERI

Clau­dine Bot­te­ri est Dr. es Sciences et Pro­fes­seur des Uni­ver­si­tés, retrai­tée. Son acti­vi­té de recherche en oph­tal­mo­lo­gie s’est concen­trée sur les rythmes cir­ca­diens.

jean-louis-bourges-1

Pr. Jean-Louis BOURGES

Jean-Louis Bourges est pro­fes­seur en oph­tal­mo­lo­gie. Chi­rur­gien spé­cia­li­sé dans les mala­dies de la cor­née, la cata­racte, la chi­rur­gie réfrac­tive et les urgences oph­tal­mo­lo­giques, il exerce à l’OphtalmoPole de Paris, hôpi­tal Cochin. Il est aus­si membre de l’unité INSERM 1138 équipe 17, tra­vaillant sur les thé­ma­tiques de recherche de cor­née et déli­vrances médi­ca­men­teuses. Il enseigne à l’université Paris Des­cartes. Il est le res­pon­sable natio­nal de l’enseignement chi­rur­gi­cal assis­té par simu­la­teur.

docteur-yves-courtois

Dr. Yves Courtois

Yves Cour­tois est Dr. es Sciences et direc­teur de recherche INSERM retrai­té. Il s’est par­ti­cu­liè­re­ment inté­res­sé aux méca­nismes qui conduisent à la dégé­né­res­cence de la rétine dans de nom­breuses mala­dies y com­pris la DMLA. Le fer est un élé­ment par­ti­cu­liè­re­ment impor­tant pour le méca­nisme de la vision et le fonc­tion­ne­ment des cel­lules. Par contre quand il s’accumule en excès, comme cela a été mon­tré au cours du vieillis­se­ment ou dans de nom­breuses patho­lo­gies de la rétine, il devient alors très toxique en cata­ly­sant la for­ma­tion de radi­caux libres et est res­pon­sable direc­te­ment de dom­mages irré­ver­sibles pour les­quels il n’y a pas de trai­te­ments.

Le but de l’équipe d’Emilie Picard dont il fait par­tie, sous la direc­tion du Pr.Behar Cohen, est de confir­mer que ce fer en excès peut être mobi­li­sable en s’appuyant non pas sur des pro­duits chi­miques, qui risquent d’avoir des effets toxiques, mais sur une des molé­cules natu­relles res­pon­sables du trans­port et du sto­ckage du fer, la trans­fer­rine. L’équipe a mon­tré que cette der­nière est capable d’exercer des effets neu­ro­pro­tec­teurs spec­ta­cu­laires, agis­sant direc­te­ment ou indi­rec­te­ment dans l’oeil pour main­te­nir l’homéostasie du fer et pré­ve­nant les consé­quences néga­tives directes du stress oxy­dant et indi­rectes des méca­nismes immu­ni­taires et inflam­ma­toires obser­vés dans la DMLA. Cette approche scien­ti­fique est pour l’instant la seule qui a un tel spectre d’action et le but de ces recherches est de l’amener le plus vite pos­sible dans une confi­gu­ra­tion appli­cable à l’homme.

Dr. Patricia LASSIAZ

Dr. Patricia LASSIAZ

Patri­cia Cri­san­ti-Las­siaz est Dr. es Sciences et direc­teur de recherche INSERM. Elle étu­die les effets néfastes du dia­bète sur le fonc­tion­ne­ment de la rétine, ain­si que les effets pro­tec­teurs d’une nou­velle molé­cule sur l’oedème et la constric­tion des vais­seaux de la rétine induits par le dia­bète.

Pr. Ariel de Kozak

Ariel de Kozak est ensei­gnant-cher­cheur retrai­té : il a ensei­gné la chi­mie inor­ga­nique et la chi­mie géné­rale à l’Université Pierre et Marie Curie pour les étu­diants en chi­mie, les étu­diants en méde­cine et les pro­fes­seurs des lycées et col­lèges pré­pa­rant l’Agrégation Interne.

Dr.-Yvonne-de-KOZAK

Dr. Yvonne de Kozak

Yvonne de Kozak est Dr en méde­cine et Dr es sciences, direc­teur de recherche CNRS retrai­tée. Elle s’intéresse aux mas­to­cytes et à l’inflammation ocu­laire. Les mas­to­cytes sont des cel­lules pré­sentes dans la plu­part des tis­sus en contact avec le monde exté­rieur : la peau, les pou­mons, le trac­tus diges­tif, la bouche, le nez et dans les tis­sus ocu­laires : la conjonc­tive et la cho­roïde. La dégra­nu­la­tion des mas­to­cytes de la cho­roïde pro­voque une inflam­ma­tion ocu­laire, une patho­lo­gie des vais­seaux cho­roï­diens condui­sant à un déta­che­ment séreux de la rétine. L’inhibition phar­ma­co­lo­gique de la dégra­nu­la­tion des mas­to­cytes a un poten­tiel impor­tant pour le trai­te­ment des mala­dies de l’œil.

Brigitte Goldenberg

Bri­gitte Gol­den­berg est ingé­nieur INSERM retrai­tée. Elle a tra­vaillé sur l’uvéite autoim­mune expé­ri­men­tale, la réti­nite pig­men­taire, sur l’onchocercose (déta­chée au Mali pour la créa­tion d’un labo­ra­toire d’immunologie). Elle s’investit comme membre du Conseil d’administration du CRO depuis 1998 et en a assu­ré le secré­ta­riat de 2007 à 2018. Actuel­le­ment elle est membre du Conseil d’administration de l’OPC (Orga­ni­sa­tion pour la Pré­ven­tion de la Céci­té), membre du groupe SCIEN­SAs — Inserm (qui fait le lien entre recherche et asso­cia­tions de malades) et vice Pré­si­dente de l’association “Pré­ven­tion Céci­té Lions”

Michel Goldenberg

Michel Gol­den­berg est ingé­nieur conseil en ges­tion d’entreprises et retrai­té. Il est conci­lia­teur de jus­tice, média­teur de la consom­ma­tion, et pré­sident de l’Association “Pré­ven­tion Céci­té Lions”

Françoise Hirzel

à venir

Colette Jeanny

Colette Jean­ny est Pro­fes­seur de Lettres et adjointe de direc­tion dans un col­lège, retrai­tée. Elle est par­ti­cu­liè­re­ment ouverte et sen­sible aux ques­tions rela­tives aux patho­lo­gies ocu­laires, à leur trai­te­ment et à la divul­ga­tion des infor­ma­tions sur ces thèmes.

Michèle Savoldelli

Michèle Savol­del­li est tech­ni­cienne de labo­ra­toire retrai­tée. Elle a consa­cré sa car­rière à la recherche en oph­tal­mo­lo­gie, en par­ti­cu­lier à l’Hôtel-Dieu de Paris. Elle a consi­dé­ra­ble­ment déve­lop­pé et aigui­sé l’usage de la micro­sco­pie élec­tro­nique en oph­tal­mo­lo­gie.

Dr.-Alicia-TORRIGLIA-2

Dr. Alicia TORRIGLIA

Ali­cia Tor­ri­glia est Dr en Méde­cine et Dr d’Université, direc­teur de recherche INSERM, Lau­réate de l’Académie Natio­nale de Méde­cine. Elle tra­vaille sur les méca­nismes de la mort cel­lu­laire dans la rétine adulte et elle a décrit dans ce contexte des voies de la mort cel­lu­laire dif­fé­rentes des voies clas­siques. Elle s’occupe actuel­le­ment de la pho­to­toxi­ci­té réti­nienne induite par la lumière émise par les nou­velles tech­no­lo­gies, en par­ti­cu­lier les diodes élec­tro­lu­mi­nes­centes (LED).

Pierre Watrin

à venir