Exposition : La recherche de l’art

Public : tout public

Lieu : Centre de recherche des cor­de­liers, salle Club, 15 rue de l’école de méde­cine 75006 Paris
Dates et horaires : du 31 mars au 9 avril 2015, de 9h à 18h30. Ver­nis­sage le 30 mars à 17h.

vignette_contour_mediumDepuis 2011, “La recherche de l’art” per­met à des étu­diants de deuxième année l’École natio­nale supé­rieure de la pho­to­gra­phie (ENSP) d’évoluer dans des labo­ra­toires de recherche de l’Inserm.Cette année, la pos­si­bi­li­té a été don­née à quatre étu­diants de deuxième année d’effectuer des rési­dences dans trois labo­ra­toires du Centre de Recherche des Cor­de­liers à Paris.
Cha­cun à leur manière, en fonc­tion de leurs sen­si­bi­li­tés et de leurs connais­sances de l’univers de la science, ils ont dû répondre au double défi qui leur a été sou­mis : s’affranchir suf­fi­sam­ment des codes de la science pour évi­ter la lit­té­ra­li­té, et don­ner à voir, au public comme aux cher­cheurs, une vision dif­fé­rente de la science.Quatre grandes thé­ma­tiques ont été déve­lop­pées par les étu­diants :

  • La défor­ma­tion” : la ques­tion de la vision et de ses méca­nismes étu­diés dans le labo­ra­toire d’ophtalmologie du Centre des Cor­de­liers, offre la pos­si­bi­li­té à B. Bel­la­bas d’un regard trans­ver­sal – entre art et science – sur l’expérience visuelle et l’image en tant que sujet offert aux sens. Il s’agit de recon­si­dé­rer à tra­vers l’image et ses vir­tua­li­tés numé­riques ce qui se pose à l’origine de la pho­to­gra­phie : qu’est-ce donc vrai­ment ce que l’on voit ?
  • L’identification” à tra­vers les dents, la bouche, la mâchoire. Ce sont les élé­ments d’un organe à la fois intime et consti­tuant une inter­face entre soi et le monde. Le labo­ra­toire de phy­sio­pa­tho­lo­gie orale molé­cu­laire a ouvert à Rebec­ca Topa­kian un vaste ter­rain d’exploration dont le déno­mi­na­teur com­mun reste la mâchoire comme mar­queur iden­ti­taire. D’une den­ti­tion de star à une dys­mor­phie avan­cée, à quel rap­port au monde notre sou­rire nous déter­mine-t-il ?
  • Les “stra­té­gies” à tra­vers le corps qui pos­sède un éton­nant sys­tème de défense contre le “non-soi”. De nom­breuses stra­té­gies existent face à l’invasion d’agents étran­gers. Le labo­ra­toire d’immunologie a mené Camille M. au cœur de la matière afin d’observer l’anatomie de ces batailles. A quoi res­semble cet “autre monde” ?
  • Et enfin “l’héritage”, thème trans­ver­sal englo­bant bagage de connais­sances, patri­moine géné­tique et archi­tec­tu­ral du monde dont nous sommes tous héri­tiers, por­teurs. C’est avec les équipes de recherche des labo­ra­toires de microen­vi­ron­ne­ment immu­ni­taire, tumeurs et bio­tech­no­lo­gie des anti­corps qu’Anne-Sophie Trit­schler a revi­si­té ce thème aux mul­tiples facettes. Les scien­ti­fiques tentent de mettre le monde en boîte pour en com­prendre les plus infimes méca­nismes. Résul­tats d’expériences et échan­tillons sont attes­tés par l’image, tout est conser­vé, publié, archi­vé. Si le savoir est acces­sible par l’image com­ment pro­cède la recherche pour décor­ti­quer le monde ? Quelles images de ce monde léguons- nous à nos sem­blables ?

Soutenez-nous : partager cet article

Partagez nos articles aide à faire connaitre la recherche et récolter des dons pour lutter contre les différentes pathologies de l'oeil.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *