Le décollement de rétine

Le décollement de rétine est une pathologie oculaire grave pouvant entrainer la perte fonctionnelle définitive de l’œil

Dr Fré­dé­ric Azan, Oph­tal­mo­Pôle de Paris, Hôpi­tal Cochin

Que se passe dans l’œil au cours d’un décollement de rétine ?

Le décol­le­ment de rétine est une patho­lo­gie ocu­laire grave pou­vant entrai­ner la perte fonc­tion­nelle défi­ni­tive de l’œil. La rétine est une mem­brane qui tapisse l’intérieur du globe ocu­laire. C’est sur la rétine que l’image se pro­jette. La rétine trans­forme l’information lumi­neuse en signaux ner­veux qui seront trans­mis au cer­veau. Au cours d’une modi­fi­ca­tion du gel vitréen qui rem­plit le globe ocu­laire, le plus sou­vent après 55 ans, une déchi­rure de la rétine peut se pro­duire. Du liquide peut alors pas­ser à tra­vers cette ouver­ture et décol­ler la rétine de proche en proche, de la péri­phé­rie jusqu’au centre vers la macu­la (Figure 1).

Figure 1 : Fond d’œil atteint de décol­le­ment de rétine

Quelles sont les causes du décollement de rétine ?

Outre la modi­fi­ca­tion du gel vitréen qui se pro­duit géné­ra­le­ment à par­tir de 55 ans, la myo­pie ou une chi­rur­gie ocu­laire peuvent favo­ri­ser le décol­le­ment de rétine. Il peut éga­le­ment être d’origine trau­ma­tique.

Le décollement de rétine : symptômes

Les pre­miers symp­tômes du décol­le­ment de rétine, bien que non sys­té­ma­tiques, sont la per­cep­tion bru­tale de mouches volantes, voire de fumée dense en cas d’hémorragie dans le vitré, éven­tuel­le­ment d’éclairs lumi­neux. Quand le décol­le­ment de rétine s’approche du centre, une ombre grise peut être per­çue plus ou moins mobile, ampu­tant une par­tie du champ de vision. Une consul­ta­tion spé­cia­li­sée en urgence doit être réa­li­sée dès les pre­miers symp­tômes pour la réa­li­sa­tion d’un fond d’œil dila­té.

Le décollement de rétine : traitement

Après confir­ma­tion du décol­le­ment de rétine par l’ophtalmologiste, le trai­te­ment chi­rur­gi­cal pour­ra être entre­pris sans tar­der le plus sou­vent sous anes­thé­sie locale. Cette chi­rur­gie doit se faire dans un ser­vice spé­cia­li­sé en chi­rur­gie de la rétine.

Soutenez-nous : partager cet article

Partagez nos articles aide à faire connaitre la recherche et récolter des dons pour lutter contre les différentes pathologies de l'oeil.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *